Bienvenue là-haut > Actualités

"VOYAGE SANS VISA"- 26 et 27 janvier 2018

Date(s) : vendredi 26 janvier 2018

26 Janvier à 20h à la Salle de l’Ogival (Ristolas)

27 Janvier à 18h à la Salle du Queyron (Guillestre)

 

Spectacle tout public, conseillé à partir de 8 ans.

 

Entrées : 7€ adhérents ACSSQ/ 10€ non adhérents/ Gratuit moins de 15 ans

 

Renseignements et inscriptions : ACSSQ au 04.92.46.82.55

Accès possible pour les personnes à mobilité réduite : Renseignements autonomie.acssq@queyras.org

 

Par respect pour les artistes et le public merci « d’être à l’heure ».

 

 

Voyage sans visa réunit trois artistes sénégalais aux parcours très divers. Par la musique, la parole et le chant, ils empruntent le même chemin et se retrouvent autour d’un sujet qu’ils partagent. La percussion réveille les ancêtres et nous rappelle notre attachement à la terre ; la guitare – instrument Occidental – est transformée et scande une musique singulière avec des sons venus d’ailleurs ; les chants traditionnels sous forme d’appels, sont une hymne à la vie empreinte d’ivresse et de nostalgie.
« Le conte amène la musique, la musique raconte une histoire, les deux ne
faisant qu’une seule voix.»

 

Voyage sans visa parle aussi de la souffrance de ces familles, de ces femmes qui attendent leurs maris, leurs enfants partis depuis des années. Ce jeune griot questionne la place du bonheur, de la réussite de ces immigrés qui, pour certains, prennent la pirogue au péril de leur vie. Il nous invite à une prise de conscience de ce que peut engendrer l’exil et le fait de quitter sa terre natale : partir mais pas mourir. Dans ce spectacle, les artistes chantent la beauté de Saint-Louis du Sénégal et ses environs, nous entraînant jusqu’à Tivaouane à la rencontre des Arts de la parole, de la famille et de la Teranga Sénégalaise. A travers la musique, ils nous livrent également l’amour qu’ils peuvent porter à leur pays d’adoption.
Quand trois porteurs de mémoire se retrouvent ensemble sur scène, l’Afrique au contact de l’Occident se tient debout, danse mais aussi questionne :
Ne venons-nous pas de quelque part ?!

 

Les spectacles s’organisent à la suite du projet de résidence de M. Boubacar Ndiaye mené par l’ACSSQ et en collaboration avec les enseignants au sein des écoles du Queyras et de l’école de Guillestre. Le projet, initié par M. Henri Charrier (référent Culture ACSSQ) et Mme. Marie-Hélène Farouze (enseignante à l’Ecole d’Abriès), est coordonné dans le cadre institutionnel du « Parcours d’éducation artistique et culturelle ». Les ateliers, qui ont eu lieu sur 4 semaines entre octobre 2017 et janvier 2018, se sont portés sur l’oralité, sur la création d’histoires et de contes, sur la découverte d’une mise en scène théâtrale, sur la musique et même la danse. Un travail riche et très valorisant pour les enfants.
Le spectacle « Voyage Sans Visa » s’inscrit dans le Projet Educatif Territorial et encourage la mise en lien entre le temps scolaire et le temps périscolaire.

Publié le 08/01/2018 à 13h42:10 | Modifié le 19/01/2018 à 15h25:58

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.